Immobilier

Devenir rentier, sans héritage et sans aide financière, les 5 conseils clés !

« Le futur se construit aujourd’hui »

Bonjour les débrouillardes et les débrouillards,

Il y a de ça 3 ans, en partant de rien et sans aucune connaissance particulière, j’ai monté un projet rentable et je souhaite le partager avec vous à travers ces 5 conseils.

De nos jours, il est possible de vivre de rentes, c’est à dire d’une somme d’argent fixée à l’avance et reçue périodiquement.

Un investissement insolite :
– Acheter un logement locatif (càd un logement dans lequel vous n’habitez pas et qui est loué) avant sa résidence principale est pour le moins inhabituel.
– Se frotter aux investisseurs immobiliers de Paris et d’île de France (ils sont très nombreux et discrets !) sans leurs armes financières peut paraître assez intimidant.
– Présenter son projet aux agences immobilières tout en résistant aux tentations commerciales est osé.

En suivant les règles ci-dessous, j’ai réussi à devenir un jeune investisseur immobilier en ne connaissant rien du milieu et avec les poches vides au départ. Avec cette lecture, j’espère apporter optimisme chez les jeunes étudiants et les curieux en quête d’investissements et de projets ambitieux.

  • Conseil 1 : Soyez optimiste et déterminé !

La détermination sera votre principal moteur dans l’opération.
Chacun a son passé et son histoire. Pour ma part, j’ai toujours eu des problèmes de logements en raison de la précarité de mon milieu social. Et c’est ce passé m’a motivé à trouver une solution à cette frustration.

  • Conseil 2 : Travaillez plus et économisez plus que les autres !

Beaucoup d’étudiants travaillent et étudient pour financer leurs études. Si vous faites ou faisiez partie de cette catégorie vous êtes sur la bonne voie.
Mon épargne pour ce projet a été constituée dès ma première année d’université.
Une bonne organisation permet d’épargner et de vivre avec le nécessaire tout en se faisant plaisir.

  • Conseil 3 : Ayez une stratégie !

Posez-vous les questions essentielles. Pourquoi je souhaite investir ? Où ? Comment ? Quand ? Suis-je capable de tenir sur la durée ? Pendant mes recherches, j’ai ainsi découvert que :

– Un investissement locatif se pense en se projetant comme si vous étiez le locataire et non le propriétaire des lieux. Le logement doit être fonctionnel, bien situé et doit davantage plaire au locataire cible (couple OU étudiant OU retraité etc.) qu’à vous-même.

– En investissement locatif, vos critères de choix seront très différents de ceux que vous avez imaginés avant l’investissement. Si vous cherchez une bonne rentabilité, ils sont d’ailleurs à l’opposé des critères d’une résidence principale.

  • Conseil 4 : Contactez des agences immobilières et des banques et agissez !

Soyez pragmatique, allez les voir les banques  et des agences immobilières !
Vous comprendrez ainsi qu’un investissement rentable s’établit grâce à un crédit. Un crédit s’obtient avec un CDI et une période d’essai confirmée.  Cette période d’essai pourra avoir un impact sur le moment d’achat et donc les opportunités présentes sur le marché. Vous constaterez aussi que les banques éplucheront vos comptes. Votre projet doit être solide pour être validé.
Comme de nombreux projets financiers, votre âge, votre situation personnelle, matrimoniale, professionnelle ainsi que la maturité de votre projet etc. seront des facteurs de validation bancaire. La banque souhaite avoir le plus de garanties possibles.

J’ai réalisé plus d’une vingtaine de visites et ajusté mon projet au moins 4 fois. J’ai aussi dû analyser 7 zones d’investissement locatif. La théorie est souvent loin de la réalité. Le prix d’achat final s’est révélé bien plus inférieur à ce que j’avais prévu initialement. L’opération est ainsi devenue plus rentable.

  • Conseil 5 : Investir c’est s’engager !

Un investissement peut avoir de lourdes conséquences lourdes s’il n’est pas mûrement réfléchi.

N’effectuez pas de décision d’achat dans la précipitation.
Plus vous vous approchez de votre décision et donc que vous clôturez votre mise de départ, et plus les agents du secteur vont tenter de vous convaincre de signer rapidement. Mais dîtes-vous bien qu’une semaine ou deux de plus de réflexion n’est rien comparée à la durée totale d’un crédit. Un crédit vous engage !
J’ai ainsi évité une solution d’investissement qui paraissait très séduisante mais à destination d’investisseurs souhaitant optimiser leur impôt. Cet objectif n’était pas le mien et je ne disposais pas de 3 ou 4 biens comme la plus-part des gourous de la place qui achètent des biens immobiliers par paquets (cf. projet Boulogne, Clichy etc. …).

Je vous confirme que la règle d’or en investissement est la localisation du bien.

Voilà j’espère vous avoir apporté optimisme et énergie pour vos projets d’achat. Je vous souhaite de réaliser aussi vos rêves.

Vous désirez monter un projet immobilier rentable et solide ?

Contactez-moi maintenant pour un accompagnement !

N’hésitez pas à partager l’article ou à liker la page !

Romain.

3 réflexions au sujet de « Devenir rentier, sans héritage et sans aide financière, les 5 conseils clés ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s