entreprenariat

Devenir entrepreneur, 5 observations à méditer !

« Cash is King »

Bonjour les débrouillardes et les débrouillards,

Aujourd’hui, je souhaite partager mon retour d’expérience d’entrepreneur en vous présentant 5 observations à méditer !

J’ai lu beaucoup d’articles sur Internet, tous aussi enthousiastes les uns que les autres. De nombreux articles présentaient des entrepreneurs qui ont réussi mais peu d’articles parlaient de ceux qui ont “échoué” lors de leur lancement ou de ceux qui sont en “cours d’apprentissage”.

C’est d’ailleurs, cette deuxième catégorie d’entrepreneurs qui m’intéresse le plus et ceux avec qui je souhaite partager mes observations.

L’objectif de cet article est de motiver les plus téméraires d’entre vous à persévérer et à croire en eux ! Non, vous n’êtes pas seul à essayer !

En effet, je suis heureux de faire partie de cette deuxième grande famille : les apprentis en herbe !

Alors non, étonnamment, mon projet d’entreprise n’a pas été une licorne et c’est tant mieux car comme cela je peux poster cet article

Ma seule fierté c’est de pouvoir vous partager des observations. N’ayant pas la science infuse, je vous invite à échanger entre vous sur l’entrepreneuriat dans les commentaires et/ou à liker la page pour gagner en visibilité.

1) Ayez un capital de départ !

Beaucoup de monde pense que le capital, c’est l’argent, c’est vrai mais pas seulement.

Le capital financier apporte de « l’assurance » et permet d’avoir une prise de risque plus importante. De nombreux entrepreneurs successful disposaient d’un capital financier. Ils ne se sont jamais souciés de savoir comment payer les transports en commun pour aller en cours ou le loyer de leur chambre étudiante, leur nourriture etc. « Un classement des meilleurs réussites de startup Françaises » montre qu’ils sont pratiquement tous issus d’école de commerce  d’ailleurs.  Ils ont pu accéder à des crédits via leur famille, leur entourage, leur école ou plus globalement leur environnement. Il ne faut pas se voiler la face. Sans être trop fataliste, grandir dans une famille aisée est un plus indiscutable pour entreprendre… Alors si en plus la famille est composée elle-même d’entrepreneurs…imaginez le résultat !

Si vous ne disposez pas de « cash », créez vous même vos fondations financières en lisant mon article sur : cf. « Devenir rentier en 5 étapes, sans héritage et sans aide financière« .

Le capital “éducation” que l’on vous a transmis à votre enfanceA défaut d’être aisé, recevoir des valeurs fortes (responsabilité, sens du devoir, honnêteté, etc.) pendant l’enfance permet de s’en sortir dans l’entrepreneuriat. Néanmoins, si vous êtes le seul à croire en votre capacité, cela ne vous servira que très peu. Un entrepreneur isolé n’aura pas de succès.

Le capital humain, c’est aussi et surtout la « confiance » de vos proches : famille, amis, réseau. Soyez entouré des plus optimistes de vos proches et de personnes qui vous ont vu grandir. Ces personnes et leurs remarques sont essentielles surtout dans les nombreuses phases de décisions que croisent les entrepreneurs.

2) Time is money !

Accordez 100% de votre temps à entrepreneuriat ou n’entreprenez pas !

  • Peaufiner votre idée,
  • Rencontrer des dispositifs d’accompagnement,
  • Développer votre prototype,
  • Créer vos actions marketing,
  • Contacter des prospects,
  • et dans le meilleur des cas les rencontrer prend du temps !

Toutes ces actions prennent du temps !

Pour l’avoir essayé à mes débuts, il est compliqué d’être salarié d’un côté et entrepreneur de l’autre. Cela est vrai même si vous externalisez vos activités à des freelances, ou des agences, etc.

3) Tel un sportif, apprenez des « expériences » (erreurs) des autres et analysez constamment les vôtres.

L’observation des pratiques d’entreprise, la lecture de magazines, la rencontre d’entrepreneurs dans des salons, vous permettra de rester dans un bouillon constant d’effervescence entrepreneuriale.

Informez-vous avant de vous lancer ! Et soyez à la page. Personnellement, j’ai appris qu’apprendre à coder pour créer mon site web n’aurait été d’aucune utilité.

Faites les actions dans lesquelles vous êtes bon !

4) Monétisez votre business modèle dès le départ !

Il ne faut pas se mentir, l’objectif de votre entreprise est d’offrir un service à valeur ajoutée qui vous permettrait de croître financièrement.

Pensez simplement, “Comment faire payer mon premier client pour un service ou un produit à valeur ?”, si la réponse est “plus tard”, pour vous c’est “GAME OVER” !

Cela est surtout vrai, si vous ne pouvez pas supporter les coûts de votre entreprise à moyen terme.

Si un client est prêt à payer pour votre service, c’est qu’il estime que votre offre à un intérêt pour lui.

>>> La satisfaction des utilisateurs / consommateur (prix, produits, services, etc.) doit toujours être au centre de votre business modèle.

5) Ayez le sens des affaires ! L’entrepreneur est un commercial !

On l’oublie souvent, mais un entrepreneur, n’est pas un ingénieur, ni un manager. Il débute en tant que vendeur ! Lorsqu’il a vu son projet pour la première fois, il s’est convaincu lui-même que c’était génial et a convaincu son entourage (ami, famille, femme et enfant) dès le lendemain et ainsi de suite. L’entrepreneur pense  toujours que ce qu’il crée pour la société est « top » !

Les meilleurs entrepreneurs ont un bon équilibre entre des compétences commerciales, techniques et managériales. Cependant, la composante technique n’est pas fondamentale, elle l’est d’autant moins (dans les secteurs technologiques) que la technologie évolue très rapidement et est accessible. A défaut d’avoir la composante technique, je pense que la curiosité constante et un appétit pour l’aventure ainsi que la passion, comblent largement ce manque.

Votre objectif est de vendre un bon service pour pouvoir le faire un jour grandir avec d’autres employés, avec une équipe.

L’entrepreneur qui reste l’ingénieur, le commercial, l’administrateur, le manager de sa boîte ne grandira pas.

Recruter des collaborateurs pour offrir le meilleur service et la meilleure expérience possible à vos clients !

Voilà, j’espère vous avoir apporté optimisme, énergie et persévérance pour vos projets. Je vous souhaite de réaliser aussi vos rêves.

Pour ma part, je vais travailler mes compétences commerciales ;-p, pour offrir un service qui, je l’espère tout comme votre projet d’entrepreneur changera la face du monde.

N’hésitez pas à partager l’article, à liker et à commenter la page !

 Romain.

2 réflexions au sujet de « Devenir entrepreneur, 5 observations à méditer ! »

  1. Je trouve aussi qu’il y a peu d’articles parlant des investisseurs qui n’ont pas réussi leur projet. Cela ne permet donc pas d’avoir un retour concret sur l’expérience d’ouvrir sa propre boîte. Je trouve que c’est dommage !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Sara, je te remercie pour ta lecture et ton commentaire. Je trouve ça dommage que nous célébrons toujours que les succès. Il y a bien plus à apprendre des échecs paradoxalement très peu de personnes évoquent ces moments de doute, de solitude, de recherche par honte je ne sais pas ou sûrement c’est culturel… Dans JungleToi des témoignages sont prévus dans ce sens, tu vas pouvoir comprendre les choix des personnes interrogées.

      Merci encore et à bientôt

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s