Voyage

Comment (sur)vivre dans l’un des pays le plus cher au monde ?

 

Citation : « Il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais habits » …

Amateurs d’aventure, de nature exceptionnelle, de calme mais aussi d’extrême, bienvenue dans cet article.

L’un des plus beaux pays que j’ai visité reste la Norvège. Les paysages y sont irréels, lunaires et à couper le souffle. Cette zone du monde recense des phénomènes climatiques uniques avec des aurores boréales et le fameux soleil de minuit dans le nord du pays.  La nature verdoyante invite constamment à la rêverie (fjords, forêt, fraîcheur, etc.).

La Norvège est le pays des amoureux de la nature. Forcément, “Jungle” Toi a vécu dans sa capitale, Oslo. Dans cet article, vous allez découvrir pourquoi s’intéresser à cet endroit unique au monde. Vous allez aussi comprendre comment un banlieusard organise un départ et (sur)vit dans le pays le plus cher au monde.

1.Pourquoi partir en Norvège ?

Vous vous demandez encore pourquoi partir en Norvège ! Les raisons ne manquent pas : c’est le pays où les habitants sont LES PLUS HEUREUX au monde selon le classement World Happiness Report (1). Le classement analyse des indicateurs comme le PIB, l’espérance de vie en bonne santé, la liberté, la générosité et l’aide sociale. La France n’est que 31ème du classement … Nous sommes et resteront malheureusement un pays trop inégalitaire.

C’est d’ailleurs l’un de mes combats sur JungleToi : vous montrer le système “D” d’un banlieusard pour vous élever socialement.

Reprenons ! toujours pas convaincu de partir en Norvège ?!

Sachez que la Norvège …

  • est le premier pays à avoir créé un ministère de l’environnement (1972) ;
  • est l’un des pays les plus égalitaires pour ses revenus au monde (3). Pour faire simple, il n’y a jamais eu de châteaux en Norvège alors que la France en possède plus de 40 000, leur modèle de société est bien différent…
  • a obtenu 12 prix Nobel dont 3 en économie, 3 en chimie et 2 pour la paix.

Cependant, malgré tout ce beau tableau, le pays reste le plus cher au monde … Alors pour une personne issue d’un milieu précaire, le challenge était très haut …

Pour vous donner un  » très mauvais » exemple mais assez parlant, pour vous rendre compte du coût de la vie,  le menu “Big Mac” est à 11 euros contre 5 euros en France (cf. indice Big Mac (4)).

Alors, comment un étudiant banlieusard sans soutien parental se débrouille pour vivre dans ce pays hors norme ?

  1. L’aventure commence toujours avant un départ…

Je suis parti en Norvège car à l’époque tous mes camarades de classe partaient à l’étranger dans un programme appelé ERASMUS. J’avais aucune idée de ce que cela signifiait mais étant amateur de challenges, je me suis dit “Pourquoi pas moi ?”. Je me suis rendu compte que les places étaient “chères” à l’université, seuls les meilleurs dossiers scolaires partaient, et les destinations étaient très limitées. Mon dossier était moyen, j’ai donc fait progresser mes notes d’anglais de 10 à 12/20. Concernant les destinations : Japon, Espagne, Angleterre, … tous ces pays étaient déjà prisés. Je me suis alors intéressé à d’autres pays et j’ai découvert ce pays de 5 millions d’habitants en bas de la liste.

L’université proposait un partenariat avec Bergen, une ville du nord de la Norvège. Mais les inscriptions étaient finies en mai pour les facs d’économie (ma spécialité à l’université). Ayant été très enthousiaste à l’idée de partir, je ne voulais pas manquer une opportunité. J’ai donc simplement contacté le secrétariat Erasmus de l’université d’Oslo et j’ai demandé si les inscriptions étaient fermées pour les étudiants de la fac de Cergy. Ils m’ont dit qu’elles étaient ouvertes mais ils m’ont précisé que les étudiants de droit disposaient du partenariat mais pas ceux d’économie. J’ai quand même monté mon dossier qui était vraiment moyen à l’époque, et je l’ai appuyé d’une recommandation. Puis j’ai demandé une dérogation à la faculté de Cergy puis soumis ma candidature en « Droit » en Norvège. Étonnement, l’administration norvégienne a accepté de me prendre à université, dans le programme de droit. Le compromis était de suivre des cours d’économie. Chose faite, je n’avais pas réalisé mais trois événements venaient d’arriver :

  1. Moi, un étudiant très moyen, j’étais accepté dans l’université ayant eu 5 prix Nobel d’économie,
  2. Moi, un étudiant précaire, je venais de décrocher automatiquement la bourse d’étude des étudiants de droit de 8 000 euros,
  3. Je venais de créer un nouveau partenariat entre les programmes d’économie des universités de Cergy et d’Oslo et qui aujourd’hui fait partir de nombreux étudiants.

J’ai découvert après coup que le pays était le plus cher au monde !!!! J’ai donc travaillé 3 mois de nuit chez l’entreprise Carglasse dans ma ville comme préparateur de commande pour financer mon départ; un CDD avec prime de départ et le tour était joué.

  1. Sur place l’importance de construire son réseau

Sur place, je me suis rapproché de la communauté française pour faire du réseautage et comprendre les bons plans du pays. J’ai pu décrocher un job grâce à mon BAFA pour la garde d’enfants français de famille expatriées. D’ailleurs, cela a été incroyable de voir grandir des enfants avec une double culture.

Le salaire que je m’étais fait grâce à cette petite expérience était juste hallucinant pour moi … Si certes le coût de la vie était important, les salaires là-bas sont astronomiques. Il n’est pas rare de trouver des stages à 3000 euros en Norvège si on bredouille le Norvégien et qu’on n’a un peu de réseau.

J’ai pris des cours de langue et de culture norvégienne pour mieux comprendre cette société.

  1. Gérer ses finances comme une entreprise : Prévisionnel, Contrôle de Gestion, Réalisé

Vivant très modestement, j’ai élaboré un système de gestion simple avec un budget de 500 euros / mois. L’université d’Oslo était impressionnante, c’était pour moi comme dans les films américains : un gros campus avec des étudiants de tous les pays, tous les horizons (et non pas comme en France où nos écoles sont séparées les unes des autres et où la règle du “chacun reste chez soi” est la seule appliquée). Il était facile de rencontrer des personnes issues de milieux similaires et de découvrir des bons plans pour rendre la vie moins chère. J’ai aussi découvert des personnes absolument incroyables issues de milieux dont en France je n’aurais jamais eu accès.

Pour budgétiser vos études, il existe de nombreux systèmes. Si vous souhaitez un accompagnement de finance personnelle, faites-moi signe !

  1. Vivre et s’amuser autrement

Un coût de la vie élevée ne rime pas avec rester “cloîtré chez soi”. J’ai découvert que les meilleures soirées que j’ai faites n’étaient pas en centre-ville (absolument hors de prix), mais dans les appartements avec les étudiants. De toute façon, je me suis aperçu que les autres étudiants mêmes issus de familles aisées se calmaient rapidement quand ils voyaient la note salée du coût de la vie.

La Norvège ramenait finalement, en quelque sorte, tout le monde sur le même pied d’égalité. Enfin, un monde moins inégalitaire … C’est sur cette dernière vision que je vous laisse.

Je pourrais vous raconter tellement d’anecdotes, de rencontres, d’endroits visités, des différences entre la Suèdes, le Danemark, la Finlande, etc. et partagez avec vous mes bons plans.

Suivez mon blog et découvrez le pouvoir de la débrouillardise et des expériences uniques où tout est possible. 

Les histoires d’un banlieusard et de ses rêves … 

Ah et le mieux pour apprécier la nature là bas, c’est le camping que je vous recommande. Petite photos souvenir, sensation garantie !

Abonnez-vous sur FACEBOOK pour suivre mes aventures de survie !

Tente

Romain

(1) En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/20/03/2017/lesechos.fr/0211893292960_quel-est-le-pays-le-plus-heureux-du-monde–.htm#MFkVoD3gHGUVhj33.99

(3) https://www.theguardian.com/inequality/datablog/2017/apr/26/inequality-index-where-are-the-worlds-most-unequal-countries

(4) https://www.statista.com/statistics/274326/big-mac-index-global-prices-for-a-big-mac/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s