Développement personnel

Pourquoi avoir un coup d’avance dans la vie ?

“Les échecs, c’est ma vie, mais ma vie ce n’est pas seulement les échecs”, Anatoli Ievguenievitch Karpov, joueur d’échecs

« Aucun coup ne doit être joué sans but », Pedro Damiano.

Nous avons toujours tendance à penser que nous sommes uniques, que notre parcours est vraiment différent de celui des  « autres » et que de ce fait, nous devrions avoir ce que l’on veut dans la vie. En effet, lorsque l’on regarde bien, nous avons travaillé dur pour construire ce parcours et en apprécier maintenant les résultats.

Prenons un exemple : le « BAC » ; (cet exemple n’en est qu’UN parmis tant d’autres) vous passez quelques années de votre vie à apprendre des cours, à bachoter des heures avant l’épreuve et pour certains, à préparer les rattrapages et puis vous avez votre BAC.

Êtes-vous différent des autres à ce moment précis ? Non, des statistiques vont vous le rappeler.

La mention fera-t-elle la différence ? Oui et Non. Par exemple, dans les grandes écoles beaucoup ont la mention pour les filières élitistes donc avoir la mention n’est pas différenciant. 

Qu’est-ce que cela a pour conséquence d’être et de rester encore dans la moyenne ?

Un élément fondamental, lors de mon ascension sociale est d’avoir pu remarquer la capacité de certains à anticiper les étapes de la vie, un peu comme à l’échec. En effets, aux échecs pour gagner il faut anticiper constamment les coups de l’adversaire.

Si nous reprenons notre cas, « le BAC » : j’ai découvert que certains savaient que le BAC ne valait « rien » mais surtout qu’il savait déjà qu’un CV bien garni pourrait leur apporter bien plus d’opportunités.

Ainsi, ils étaient déjà « chargés » de compétences ou d’expériences et n’avaient qu’à saisir des opportunités. Ils savaient, que ce qui ferait la différence n’était pas l’obtention du BAC ou la provenance du diplôme mais d’autres facteurs que nous allons découvrir en dessous.

Les éléments ci-dessous peuvent être observés de la même manière pour l’obtention : d’un stage, d’un emploi, mais aussi d’une location, d’un achat immobilier. Aussi étonnant que cela puisse paraître …

Ce qui est derrière tout cela s’appelle un système. Dans Jungle-toi, nous apprenons à observer la nature et à utiliser la débrouillardise, le Système « D ».

Sans coup d’avance dans la vie, vous ne serez pas libre dans vos choix.

En effet, sans anticipation dans la vie, vous pouvez être pris au dépourvu par une situation et cela peut être compliqué d’en sortir. Prenons un exemple assez marquant dans ma vie : lorsque je travaillais à l’usine, il fallait un moyen de transport pour se rendre sur place. J’avais deux choix, prendre le bus ou acheter une voiture. J’avais observé que les jeunes prenant leur voiture devenaient dépendants d’elle. Alors qu’avec le bus, c’était plus long de se rendre au travail et il fallait partir plus tôt, mais je n’avais aucun besoin de payer d’essence, d’assurance, de garage, etc. Je travaillais pour construire quelque chose de plus grand, de plus ambitieux. Je souhaitais poursuivre mes études et j’étais convaincu que cela pourrait me permettre de m’en sortir. Avoir un coup d’avance c’est voir un peu plus loin que le présent.  

Comment apprendre à avoir un coup d’avance ?

1)    Observer le BABA des systèmes

Vous recherchez un travail ? Apprenez à observer les nouvelles tendances, compétences, etc. Aujourd’hui, maitriser Excel est un classique non différenciant, formez-vous « gratuitement » à l’utilisation des technologies sur internet : Salesforce, Youtube etc.; il y a forcément un tuto duquel vous pouvez apprendre.

2)    Disposer d’informations en avance

Etant jeune, je n’avais aucune idée de ce qu’un ingénieur faisait ou ce qu’il fallait avoir fait comme études, par exemple. Profitez de votre environnement social pour comprendre et à défaut, faites marcher votre curiosité en rencontrant des personnes faisant le travail que vous souhaitez faire. Allez à des salons de l’emploi par exemple ou à des sorties culturelles autour de la mécanique, des sciences, de l’entreprenariat etc. vous y trouverez sûrement des réponses à vos questions. 

3)    Avoir un plan « ajustable »

Ayez un plan A, B, C et Z en tête. Oui, Z étant aucun plan. N’avoir aucun plan est un plan ! Cela s’appelle l’improvisation et même l’improvisation s’apprend. Parole d’un improvisateur qui a étudié l’art pendant 3 ans.

4)    Se remettre en question car rien est acquis

Ce que vous apprenez aujourd’hui n’existera sûrement plus demain. J’ai découvert que le monde change bien plus vite que l’on ne pense. Prenez le cas d’Uber, Facebook, des Bitcoins, etc.

Soyez curieux, les bitcoins arrivent, informez-vous. Prenez un livre de développement personnel pour vous accompagner dans vos recherches de réponses. En France, l’école nous apprend que ce qui compte, c’est le diplôme, c’est d’avoir « le bac » or c’est faux : c’est l’intelligence. L’intelligence se travaille constamment. 

5)    Etre curieux 

Utilisez les nouveaux canaux comme YouTube, découvrez les derniers news avec Twitter, informez-vous des dernières tendances de mode avec Instagram, etc.  

6)    Faire la différence

Observez les artistes et devenez l’artiste de votre vie. Si tout le monde est pessimiste, soyez optimiste. Si tout le monde en parle, n’en parlez pas. Si les candidats à un job ont une expérience à l’étranger, faites le voyage le plus extrême, partez en Chine, non pas en vacances, mais pour y travailler. S’ils font de la course à pied, faites un triathlon, ou de la couture, etc. et montrez vos talents sur Youtube.

Personnellement, j’ai travaillé pour des Fintechs pour avoir une longueur d’avance sur les technologies de notre temps. Mieux comprendre les enjeux des technologies et les dernières tendances me permettront d’avoir un coup d’avance sur certains phénomènes sociaux.

Les exemples sont nombreux de grandes femmes et hommes qui ont prédit « les tendances ».

De Steve Job avec l’évolution des usages technologiques à Satoshi dans la crypto monnaie.

Personnellement, j’ai appliqué ces principes pendant mon parcours (alors que j’étais prédestiné à rester dans la précarité) et cela m’a permis d’être plus libre dans la vie et surtout de me véhiculer socialement.  

Romain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s